DESO

Galerie Québec Art - Vieux Québec - 40 rue Notre-Dame

diane fontaine

 

Découvrez les oeuvres de DESO, gagnant du concours L'art de la relève à la Galerie Québec Art!

Il s’appelle Émile Desaulniers, mais sa créativité s’éclate sous le nom de DESO.  Il a 20 ans. 

Il peint des villes animées, bondées d’immeubles tous plus colorés et saugrenus les uns que les autres.  Ses édifices aux formes asymétriques sont intégrés dans une composition statique mais dynamique, et de laquelle émerge une vie urbaine qu’on devine grouillante. 

 

Ayant d’abord commencé à peindre à l’acrylique traditionnelle, Deso s’est vite tourné vers la peinture à l’aérosol, à l’acrylique, oui, mais la superposant avec d’autres médiums aérosol, obtenant ainsi des réactions de la matière, pour un résultat unique et surprenant.  Bien que son atelier soit très bien garni, il peint avec ce qu’il a sous la main, ou plutôt, ce qu’il trouve le plus pratique : ses mains, un couteau, un coton-tige, un tournevis, une règle.  Il superpose les couches d’acrylique, de latex ou d’aérosol, puis il gratte, sculpte, dessine, créant ainsi la vie dans les bâtiments habités.  Il ajoute souvent du pastel gras, pour accentuer les bordures des bâtisses, salies par la poussière urbaine.  Au-delà de la composition, la force de ses toiles réside dans cette superposition de couches de matière. Pour créer des personnages ou des objets, il utilise de la peinture en abondance, et du ruban adhésif fort, qu’il installe de manière à sculpter les formes désirées, pour ensuite peindre à l’aérosol l’objet, ou le personnage ainsi modelé. Une technique inusitée, mais dont l’effet est saisissant!

 

Ses villes débordent de vie mais ce sont les immeubles qui en sont les vedettes, du moins, au premier regard. Parce qu’en examinant de plus près, des silhouettes ou formes peuvent être aperçues par les carreaux des fenêtres, et nous laissent imaginer des scènes variées : un couple qui s’embrasse, un voyeur, un jouet d’enfant, un crime en train d’être commis.  Le regard attentif permet aussi de découvrir des graffitis, des lettres cachées (D-E-S-O), des symboles connus.  

Puis, il y a le troisième plan.  L’objet principal de ses œuvres - la ville- est souvent vue à travers une fenêtre, nous plaçant ainsi comme un acteur de la toile, en plein cœur de la cité.  Le regard est donc actif et passif, à la fois absorbé dans la toile, et observateur de la vie qui s'y déroule par sa fenêtre, et ensuite, par les fenêtres des bâtiments. Une lampe, des livres, un personnage sont parfois sur le bord de la fenêtre, observant, habitant cette pièce dont la fenêtre ouvre sur les immeubles de la ville.

 

Deso crée des œuvres modernes et joyeuses, au parfum de bande-dessinée fantaisiste.   Il expérimente, invente, façonne. Il souhaite poursuivre son rêve de peindre à plein temps, et de devenir un artiste-peintre connu, mais en constante évolution.


 

Discover DESO, winner of the Galerie Québec Art’s contest, L’art de la relève!

His name is Émile Desaulniers, but he expresses his creativity under the name DESO.  He is 20 years old, and a very promising Canadian artist. 

He developed his own technique and style, painting mostly with spray paint, and using different mediums for a surprising and refreshing textured result.  He paints lively cities, crowded with buildings, each one more colorful and fanciful than the others.  His buildings with asymmetrical forms are integrated into a static but dynamic composition from which emerges a city that seems bustling with life.  

Having first started to paint with traditional acrylic, DESO quickly turned to spray paint that he layers with other aerosol mediums, and sometimes with latex paint, thus obtaining interesting and various reactions from the material.  Although his workshop is very well-stocked, he paints with what he has on hand, or rather, what he finds most practical: his hands, a knife, a cotton-rod, a screwdriver, a ruler. 

He adds layers of acrylic, latex or aerosol, then scratches, sculpts and draws, thus creating life in the inhabited buildings.  He often adds bold pastel, to accentuate the borders of the buildings, soiled by urban dust.   

His cities are full of life, but it is the buildings that act like stars, at least, at first glance. However, by looking more closely, silhouettes or shapes can be seen by the window tiles, and it lets us imagine various scenes: a couple kissing, a voyeur, a child toy, a crime being committed.  A closer look also allows to discover tags, hidden letters (D-E-S-O) or known symbols.  

Then there is the third degree.  The main object of his work - the city- is often seen through a window, thus placing the spectator as an actor of the canvas, in the heart of the city.  The gaze is therefore active and passive, absorbed in the canvas, while acting as an observer of the life that takes place there by his window, and then, through the windows of the buildings. 

DESO creates modern and joyful work, with a whimsical comic-book vibe.  He experiments, invents, shapes.

Les œuvres de DESO