DILORE, Sylvia

Sylvia DiLore

Née à Montréal, Sylvia DiLore (anciennement connue sous le nom de Solo) a voyagé à travers le monde afin de se bâtir une collection de formes, teintes et images qui l’inspirent encore à ce jour. Prônant rigueur, réflexion et recherche, l’art et la personne sont pour elle liés, car c’est ensemble qu’ils se développent.
Sylvia amorce sa carrière au sein du collectif Triad. Ensemble, ils publient Une chance qu’on s’a, un livre illustré où les mots de Jean-Pierre Ferland se mêlent aux images des artistes de Triad, et dont une partie des ventes est distribuée à des oeuvres caritatives.
Elle crée d’après ses souvenirs. De son imagination, elle puise l’intimité propre à son univers. De ses mains, elle travaille les tonalités inspirées de la matière tant organique que minérale. La combinaison est un ensemble résolument contemporain.
L’équilibre entre le figuratif et le non–figuratif de ses oeuvres s’appuie sur trois principes formels : le grand format; la géométrisation de l’espace et le façonnement des couleurs. Sylvia voit la création comme un travail du corps et de l’esprit. Elle laisse les images provenant de son inconscient s’installer sur la toile afin qu’ils la guident vers l’histoire qu’elle veut raconter.
À son sens, la création d’une oeuvre picturale se rapporte à la composition d’une pièce musicale. Elle berce l’observateur par la mélodie des couleurs et de la technique, pour l’amener à voyager d’une histoire à l’autre.
Bousculer nos perceptions. Nous mener à l’introspection. Changer notre regard quant au monde et aux gens. Sylvia peint de l’émotion brute pour un partage authentique.
B.A.A. (École des hautes études commerciales); stage de perfectionnement à École nationale supérieure des beaux–arts de Paris (ENSBA); École du musée d’art de Boca Raton; maints ateliers et cours (dessin, céramique, sculpture et peinture) à travers le monde, notamment au Japon et au Brésil. Un Master of Fine Arts (Californie) lui permet d’approfondir son art et sa technique.

Les oeuvres de Sylvia DiLore